Djembe

Mangala Camara (1960-2010)
(Mali)

Frank Bessem's Musiques d'Afrique

Back to Musiques d'Afrique
Retour aux Musiques d'Afrique

Back to Music of Mali
Retour aux Musiques du Mali
Biographie  
Mamoutou " Mangala " Camara est né en 1960 dans la région de Kayes dans l'ouest du Mali. N'étant pas né dans une famille de griots, il n'était pas censé de chanter, mais Mangala (on l'appelait ainsi depuis son adolescence), a reçu le feu rouge de la part d'un griot à Kita pour pouvoir chanter sans problèmes. Depuis l'âge de 8 ans, Mangala fait ses premiers pas musicaux dans le Tambaoura Jazz de Kéniéba, un orchestre de la place qu'il intègre à part entière 4 ans plus tard. En 1980 et 1982, il se présente aux Biennales du Mali aux côtés de l'Orchestre régionale de Kayes.

C'est Salif Keita qui l'avait répéré et demandé de rejoindre les Ambassadeurs internationaux, où il devient choriste et batteur. Mangala s'enrichie de l'expérience et a la possibilité de voyager et de faire des tournées en 1985. À un moment donné, il se retrouve à Paris, où il vit une vie en liberté qui lui est si chère. Encore à Bamako, Mangala et les Ambassadeurs avait travaillé avec Zaka Percussions, dont le bassiste Alain Lecointe s'approchait de Mangala et les deux fondaient le groupe Donké. Ensemble, ils produisent un album « Paris Bamako » (1988), qui a été remixé et sorti par Island Records trois ans plus tard. Entre temps, Mangala avait été lauréat du grand prix RFI Découvertes en 1986.

En 1993, un premier album solo sort, « Complainte Mandingue Blues », suivi par « Réexpedition », un album ayant un approche plus fusion, plus international.

Mangala Camara
Mangala Camara
En 2001, Mangala retourne au Mali, comme il disait c'est mieux de s'enraciner chez soi au lieu de se perdre en Europe. Il enregistre un album plus traditionnel avec Yakouba Sissoko (kora) et Lansine Kouyaté (balafon). L'album portait le titre « Chants et Musiques de Griots » (les noms des trois artistes n'étant pas mentionnés sur la pochette, et sortait dans la collection Air Mail Music qui est bien distribué dans le monde entier. En 2006, il enregistre un nouvel album sous la houlette d'Ibrahima Sylla de Syllart Productions. Cet album, « Minye Minye » (je suis comme je suis) rencontrait un franc succès au Mali, et tout le monde reconnaissait son talent. Mangala était parfois critiqué par ses compatriotes, surtout pour son francparler et pour le fait qu'il vivait sa vie comme il voulait, malgré les commentaires, chose peu acceptée au Mali.
Dans la même année 2006, Mangala chante sa version majestique de « Mali Sadio » dans l'album « Boulevard de l'Indépendance » de Toumani Diabate.

En 2010, le morceau « Wililé » de l'album « Minye Minye » a été remixé par plusieurs DJ entre autres par Boddhi Satva.

Musiciens dans « Minye Minye »:
Voix lead & congas: Mangala Camara;
Choristes: Mbaou Tounkara, Djenaba Dansoko & Ramata Diakite;
Guitare: Brahima Kouyate;
Claviers: Cheick Tidiane Seck;
Programmation: Olivier Kaba ;
Kora: Toumani Diabate;
Balafon: Lansana Diabate;
Djembé: Adama Diarra;
Saxo tenor et soprano: Nicolas Gueret;
Accordéon: Jacques Bolegnesi.



Né: 1960 à Kéniéba (région de Kayes), comme Mamoutou Camara
Décédé: 29 septembre 2010 à l'Hôpital Gabriel Touré, Bamako
Style: musique mandingue

Discographie

Titre  Année   Maison de disques   Remarques 
Minye Minye 2006 Mali Music K7 / Syllart
Chants et Musiques de Griots 2003 Playasound / Air Mail Music SA141068 Accompagné par: Lansine Kouyaté et Sissokho Yakhouba
Réexpedition 1999 Mélodie / Africa Productions Aussi connu sous le titre « Fitiriwalé »
Complainte Mandingue Blues 1993 Badaban BAD 5560 Aussi connu sous le titre « Yougousagè »
Remixes :
Boddhi Satva Presents Mangala Camara
- Wilile Remixes
2010 Vega Records VR105
Wilile (Boddhi Satva Remix) 2010 Vega Records VR094


Sources
http://tpafrica-eng.blogspot.com
www.mali-music.com
 
Page ajoutée avril 2011

Copyright © 1997-2011 Frank Bessem | Pays-Bas
Contact | Mentions légales | Qui sommes-nous ? | Recherche sur le site