Samba Touré
(Mali)

Djembe
Biographie
Samba Touré grandit dans un village Dabi, près de la ville de Niafunke, dans la région de Tombouctou, dans le nord du Mali. Il a été élevé par sa mère, son père étant décédé peu avant la naissance de Samba. Dès son enfance, le petit Samba est entouré de de la musique. Sa mère avait même chanté avec Ali Farka Touré à l'occasion des Biennales.

Une fois grandi, Samba quitte sa région natale pour la capitale malienne Bamako, pour y chercher du travail. Sur place, il découvre des différents styles de musique moderne africaine, entre autres la musique congolaise. Il se met à jouer la guitare et à chanter, et Samba intègre le groupe Farafina Lolo. En même temps, Samba est sous le charme de la musique du bluesman Ali Farka Touré, qui est à l'origine de ce qui sera appelé "desert blues", et Samba absorbe ce style aussitôt. Au milieu des années 1990, Farafina Lolo se scinde et Samba reste avec Super Lolo, mais il les quitte quelque temps après pour se consacrer à composer des chansons.

En 1997, Ali Farka Touré lui demande de le rejoindre pour une tournée à travers l'Europe et les Etats Unis. Cette occasion lui ouvre des belles perspectives et lui donne beaucoup d'inspiration, en plus, le vieux maître de blues encourage Samba à développer son propre style. Après la tournée, Samba forme son ensemble, qu'il appelle Fondo. En 2004, son premier album, qui porte le même titre, « Fondo », est un succès éclatant au Mali. Trois ans plus tard, il sort son deuxième album, « Aïto ».

En 2008, Samba signe un contrat avec World Music Network, et déjà l'année suivante, un premier album à vocation internationale, « Songhaï Blues: Homage to Ali Farka Touré » sort, avec des morceaux de ses deux premiers albums. En 2010, il participe dans la tournée nommée Ali Farka Touré Variations Tour, initié par Toumani Diabaté. Entre temps, il enregistre un nouvel album, « Crocodile Blues », dans lequel Samba développe davantage son propre style. Dans l'album, il chante en différentes langues maliennes afin de parler de la diversité culturelle, en mettant l'accent sur l'importance de l'unité et la paix pour le Mali. Il reçoit la trophée du Tamani d'Or pour cet album, qui atteint le top 3 aux European World Music Charts. Aux moment de l'enregistrement en 2012 de son album « Albala », l'unité nationale est sérieusement en péril, ce qui se ressent dans l'atmosphère des enregistrements. Sa voix exprime la gravité de la situation au Mali, et ses paroles sont imprégnées de sa préoccupation de la tension au Nord du Mali.

Samba Touré
      Samba Touré

• Musiciens dans l'album "Albala" :
Samba Touré chant, guitare
Djimé Sissoko n'goni
Madou Sanogo conga, djembé
Invités :
Zoumana Tereta sokeu (violon traditionnel)
Aminata Wassidjé Traoré chant
Hugo Race guitare, claviers


Né : 15 juin 1968, à Dabi (région de Tombouctou)
Style : desert blues




Discographie
Titre  Année   Maison de disques   Remarques 
Gandadiko 2015 Glitterbeat Records GBCD 020 CD (également en vinyl)
Albala 2013 Glitterbeat Records GBCD 004 CD (également en vinyl)
Crocodile Blues 2011 Riverboat TUG1059
Songhaï Blues: Homage to Ali Farka Touré 2009 Riverboat TUG1054
Aïto 2007 Seydoni Mali
Fondo 2004 K7/CD

Page ajoutée en octobre 2013
Valid CSS!